Sixième
Cinquième
Quatrième
Troisième Repères Méthodes Jeux Orientation Cahier de texte Autres liens

L’Europe et le monde au XVIIIè siècle

 

I Une Europe puissante dans les domaines économique et politique…

Programme: Les grandes puissances européennes et leurs domaines coloniaux, les grands courants d’échanges mondiaux au début du XVIIIe siècle.

 

A Un continent très riche : exemple de la ville de Londres

 Support objectif du coursd'après les programmes: l’étude s’appuie sur des cartes et des tableaux au choix représentant une ville ou un port.

 1° Document : rétroprojecteur  tableau sur les bords de la Tamise (Samuel Scott) + Fiche exercice

Un quai sur la Tamise, Samuel Scott

 2° Plan de Londres (rétroprojecteur)

3° Texte sur Lloyds (fiche activité)

 4° Document 2 p 13 : carte sur les flottes de commerce et les ports européens

 

Trace écrite

 

Aux XVIIè-XVIIIè siècle l’Europe est le continent le plus riche du monde. Les pays de l’ouest de l’Europe, en particulier (Royaume-Uni, France, Provinces-Unies, Portugal, Espagne) profitent largement du commerce pour s’enrichir.

 

Le commerce étant international, de grandes villes portuaires se développent comme Londres au Royaume-Uni mais aussi Bordeaux ou Nantes en France ou Amsterdam aux Provinces-Unies.

 

DEVOIR OBLIGATOIRE/ ACTIVITE P 15

Pour aller plus loin:


- Un site sur l'oeuvre de Joseph Vernet peintre des ports de France. On y trouve l'analyse de ses oeuvres et en particulier celle concernant le port de Bordeaux objet de l'exercice p 15.

Le port de Bordeaux par Vernet

 

B Des puissances qui dominent le monde entier

 

REPERES  A MAÎTRISER

- Les grandes puissances politiques en Europe sur une carte de l’Europe au début du XVIIIe siècle

- Leurs empires coloniaux sur une carte du monde au début du XVIIIe siècle

NOTIONS : Domaines coloniaux

Document 1 p 12-13 : carte des empires coloniaux et courants d’échanges vers 1740.

Cliquez sur l'image pour l'avoir taille réelle

Empires coloniaux au XVIIè siècle

 Document 3 p 19 :  carte politique de l'Europe au XVIIIè siècle

L'Europe politique en 1715


 

Trace écrite :

 

Aux XVIIè et XVIIIè siècles, les européens possèdent une grande partie du monde connu. Les domaines coloniaux espagnols, portugais, britanniques ou français s’étendent sur tous les continents.

 Néanmoins, les grandes puissances européennes telles la France des Bourbons, l’Autriche des Habsbourg, la Grande-Bretagne ou la Prusse s’opposent régulièrement entre elles sur le territoire européen comme lors de la guerre de Trente ans (1618-1648) mais également sur les autres continents comme lors de la guerre de sept ans (1756-1763).

 

DEVOIR FACULTATIF/EXERCICE P 21

OBLIGATOIRE/APPRENDRE CARTE P 19

II …grâce à l’exploitation des continents africains et américains

Programme: la traite est un phénomène ancien en Afrique. Au XVIIIe siècle, la traite atlantique connaît un grand développement dans le cadre du «commerce triangulaire » et de l’économie de plantation.

REPERES 

- Quelques grandes routes maritimes

NOTIONS : courants d’échanges mondiaux

A Le commerce triangulaire et l’économie de plantation

Support objectif du coursd'après les programmes: la traite atlantique est inscrite dans le contexte général des traites négrières. L’étude s’appuie sur un exemple de trajet de cette traite.

 Cliquez sur l'image pour l'avoir taille réelleLe commerce triangulaire

TRACE ECRITE

 

Les puissances coloniales européennes pratiquent le commerce triangulaire avec l’Afrique et l’Amérique (Indes Occidentales). Elles vendent des produits manufacturées de peu de valeur (pacotilles) aux africains contre des esclaves. Ces esclaves sont ensuite envoyés aux Antilles cultiver les champs. Les produits exotiques récoltés (sucre, café, coton) sont ensuite revendu très chers en Europe.
En dehors du commerce triangulaire, l’Europe commerce également avec l’Asie (Indes Orientales) par l’intermédiaire de comptoirs comme Macao, Bombay ou Pondichéry qui permettent aux européens d’importer certains produits locaux (soie, épices, thé, porcelaine…)
Comme évoqué précédemment (I), ce type de commerce enrichit énormément les marchands et les pays européens.

DEVOIR FACULTATIF/ ACTIVITE P 17

Pour aller plus loin:

- Un site sur l'esclavage aux Antilles et les plantations.

-Une carte interactive du commerce négrier sur le site des éditions "Autrement" (Cliquez sur les flèches de la légende pour l'animer)

- Un article sur "le chocolat à Versailles" sur le site du Chateau de Versailles.

- Un site simple et intéressant construit par une classe de 4è de la région bordelaise autour du commerce triangulaire.

B Que signifie être mis en esclavage au XVIIIè siècle

 Support objectif du coursd'après les programmes: raconter la capture, le trajet, et le travail forcé d’un groupe d’esclaves

Document p 34 : les traites négrières (VIIè-XIXè siècle), document 4 p 33, document 1 p 32 , Dossier p 30-31, document 4 p 37
Exercice obligatoire : 1 p 35
 

TRACE ECRITE

Dans le cadre du commerce triangulaire, l’esclavage des populations africaines, qui existait déjà au Moyen-âge, prend une ampleur considérable. Les africains, souvent capturés par d’autres africains, sont vendus aux européens et expédiés sur le continent américain par bateau. Les conditions de vie à l’intérieur des bateaux sont telles que la mortalité y est très élevée. Une fois arrivés aux Antilles ou sur le continent américain, les esclaves se consacrent à travailler dans les plantations de sucre ou de café essentiellement.

 Maquette de navire négrier chargé d'esclaves, XVIIIe siècle

Maquette de navire négrier chargé d'esclaves, XVIIIe siècle hêtre peint  (hauteur 12 cm, longueur 51 cm)
© BnF Bibliothèque de l'Arsenal, Paris.


Pour aller plus loin:

- Une visite virtuelle de l'Île de Gorée au Sénégal, principal lieu de départ des esclaves africains vers les Antilles.

- Un site de la chaîne de telévision curiosphère (France 5) consacré à l'esclavage et à son histoire.

- Un dossier très complet sur l'histoire de l'esclavage en France sur le site de l'assemblée nationale.

 

III Une Europe qui se remet en cause : le courant des lumières

Programme: Au XVIIIe siècle, les philosophes et les savants mettent en cause les fondements religieux, politiques, économiques et sociaux de la société d’ordres.

 

A Des philosophes des Lumières

 Support et objectif du cours d'après les programmes: raconter quelques épisodes de la vie du philosophe ou du savant étudié, et expliquer en quoi ils sont révélateurs du siècle des Lumières

 Dossier p 42-43 sur Voltaire + Doc 3 p 49 (Montesquieu), 2 p 48 (Rousseau) et 6 p 49 (L'Encyclopédie) pour compléter le tableau ci-dessous


Philosophes


Montesquieu

( 1689 - 1755 )

Voltaire

( 1694 - 1778 )

Rousseau

( 1712 - 1778 )

Mode de gouvernement souhaité

 Les trois pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) doivent être séparés

Le chef de l’Etat doit agir selon la Raison , être un philosophe des lumières (despotisme éclairé)

A défaut, monarchie parlementaire sur le modèle britannique

Les décisions doivent être prise selon la volonté générale (démocratie directe) 

Les idées communes à tous les philosophes des lumières

Ils sont tous opposés à la monarchie absolue

Ils défendent toutes les libertés dont les libertés d’opinion, d’expression, économique…

Ils prônent la tolérance, notamment religieuse, ainsi que l’égalité

Ils sont déistes c'est-à-dire qu’ils croient en Dieu sans être d’aucune religion.

Ils cherchent à tout démontrer selon la raison : seul ce qui est démontrable est vrai

Ils veulent éclairer le monde de toutes les connaissances existantes. Pour eux, le but de l’être humain est le bonheur

B « Les Lumières », un mouvement européen

Trace écrite:

Le courant de pensée des Lumières traverse toute l’Europe. Un philosophe, Diderot et un mathématicien, d’Alembert décident donc de faire collaborer plus de cent auteurs européens pour la rédaction de « l’Encyclopédie ». Elle est rédigée de 1751 à 1772. Elle est composée de 17 volumes de textes et 11 volumes de planches. Les auteurs y développent les idées des lumières et les diffusent ainsi dans toute l’Europe. Sa publication a été censurée à plusieurs reprises par le roi de France ou l’Eglise.

 Pour aller plus loin:

- Quelques exemples de planches de l'Encyclopédie

- Un site de la bibliothèque Nationale de France consacré aux philosophes des lumières.

REPERE A MAÎTRISER :L’Encyclopédie, milieu du XVIIIe siècle

Extraits du premier volume de planches de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert

Lexique:

1) Chronologie :

Epoque moderne (ou période moderne): époque de l’histoire allant, selon les historiens, de la découverte de l’Amérique (1492) ou de la chute de Constantinople (1453) jusqu’à la fin de la révolution française (1799) ou de l’Empire de Napoléon 1er ( 1815). Elle succède à l’époque médiévale et précède l’époque contemporaine.

 

2) Vocabulaire concernant la politique

Etat : autorité souveraine sur un peuple et un territoire déterminé.

Bourbon : famille régnante sur le royaume de France de 1589 à 1792 puis de 1814 à 1830. A partir de 1700, la famille Bourbon règne également sur le royaume d’Espagne.

Habsbourg : famille régnante sur le royaume d’Autriche et de Hongrie. Elle possède aussi le titre d’Empereur depuis le XIIIè siècle. Les Habsbourgs ont cessé de régner sur l’Autriche et la Hongrie après 1918.


3) Vocabulaire concernant l’économie

Puissance coloniale : Etat qui possède des colonies. On parle également de métropole.

Domaine colonial : ensemble des colonies, territoires possédés par une puissance coloniale.

Colonie : une colonie est une région du monde occupée et exploitée économiquement par un Etat plus puissant (puissance coloniale).

Commerce triangulaire : commerce pratiqué par les européens au XVIIIè siècle consistant à échanger des objets européens de faible valeur (pacotilles) contre des africains expédiés ensuite en tant qu’esclaves en Amérique du Sud pour travailler dans les champs et cultiver des produits exotiques (café, cacao…) ensuite importés en Europe.

Traites négrières : commerce des esclaves noirs. Elle

Comptoirs : centre de commerce (souvent port) installé par un Etat dans un pays étrangers. De nombreux comptoirs de pays européens se trouvent en Afrique et en Asie au XVIIIè siècle et servent au transport des produits exotiques ou des esclaves.

 

4) A propos de la philosophie des Lumières

Lumières : courant de pensée présent dans toute l’Europe au XVIIIè siècle, qui souhaite tout interpréter selon la « Raison » et remet en cause les idées politiques, scientifiques et religieuses de l’époque.

Raison : base de la pensée des lumières. La « Raison » comprend tout ce qui est démontrable, tout ce qui peut se prouver. Ce qui n’est pas démontrable ou ce qui est dû à la croyance ne fait pas partie de la « Raison » et ne peut donc pas faire partie des connaissances pour les Lumières.

Déisme : Les philosophes des « Lumières » se disent déistes c'est-à-dire qu’ils croient en l’existence de Dieu mais n’ont pas de religion particulière.

Tolérance : acceptation des idées et des différences des autres personnes

Censure : Action d'interdire la diffusion de certaines idées ou informations.

Pouvoir législatif : pouvoir d’établir et de voter les lois

Pouvoir exécutif : pouvoir de faire appliquer les lois

Pouvoir judiciaire : pouvoir de faire respecter les lois ou de sanctionner leur mauvaise application

Monarchie parlementaire ou limitée : Monarchie dans laquelle un roi n’a plus la totalité des pouvoirs (monarchie absolue) mais partage ses pouvoirs avec d’autres organes de direction. Dans le cas de la monarchie britannique, le roi dispose d’une part du pouvoir exécutif (qu’il délègue à un premier ministre) mais n’a pas le pouvoir législatif.

 

Date à retenir : l’Encyclopédie, milieu du XVIIIè siècle

Dernière mise à jour: 11 décembre 2011

En cas de problème ou de question à propos du site www.moncahier.info écrivez à l'adresse root@moncahier.info